NOUVEAU En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'intérêts, pour réaliser des statistiques de navigation et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et pour refuser l’utilisation de cookies, nous vous renvoyons à la page relative à notre politique en matière de cookies.

Fermer

  • Nederlands
  • research
  • Points de vente
  • newsletter
  • my skin

IDEAL SKIN BLOG

Maquillage du teint

Cernes,
Cachez-les aux yeux de tous !

Avec

Philippe DeshayesPhilippe DeshayesDermatologue

Nathalie BroussardPascale GuéganMake up artist

Cernes ou poches, leur apparition autour des yeux n’est jamais très bien vue. Mais d’où viennent ces phénomènes et que peut-on faire pour s’en affranchir ? À ce sujet, suivons le regard de deux experts en la matière : Philippe Deshayes, Dermatologue nous explique leur origine tandis que Pascale Guégan, maquilleuse nous apprend à les estomper.

Bien cerner le phénomène

« Je fais généralement la distinction entre deux types de cernes. Les premiers que l’on nomme cernes vasculaires sont bleutés parfois violacés. Les seconds, les cernes pigmentaires ont plutôt un aspect beige, bistre ou brun selon le type de carnation de la peau. Parfois, les deux catégories peuvent se mélanger. Mais en général, les cernes vasculaires sont visibles sur les peaux claires tandis que les cernes pigmentaires concernent les peaux plus foncées. » 

À quoi sont-ils dus ?

« Il y a un facteur ethnique, un facteur familial sur lesquels on ne peut pas jouer. En revanche, pour les marques vasculaires, la fatigue joue un rôle important. Le matin, souvent on observe aussi une vasodilatation des vaisseaux et la formation d’un œdème provoquant un autre désagrément : les poches sous les yeux. »

Est-ce que l’âge compte ?

« Avec les années, ces phénomènes s’accentuent en effet. » La microcirculation diminue et les excès du quotidien s’accumulent. Les cernes se voient alors davantage sur la peau. « Sous l’œil se trouve une petite masse graisseuse avec des cloisons fibreuses qui se relâchent avec le temps. Associées aux cernes, les zones d’ombre s’installent de façon permanente. »

Quelles solutions ?

Le Dr Deshayes préconise l’application de soins adaptés à la sensibilité du contour de l’œil. Le choix se fera ensuite selon chaque problématique, soit des actifs favorisant la microcirculation (comme les extraits de marron d’inde), soit des actifs agissant sur la pigmentation. Le maquillage et le démaquillage se font toujours en douceur, sans frotter.

Maquillage, le tour est joué !

Pascale Guégan, est-il compliqué de faire disparaître ces cernes pour illuminer le regard ?  « C’est assez facile ! Il suffit d’appliquer un anticerne ou un produit de « haute-couvrance, c’est à dire, riche en pigments. L’erreur fréquente est de l’appliquer sur l’ensemble du tour de l’œil. En général, le cerne se limite au coin interne de l’œil. À cet endroit, appliquez sur le creux une teinte plus claire (deux tons en dessous du fond de teint). Si le cerne se transforme davantage en poche sous la paupière inférieure, la peau est alors plus claire. Inutile de multiplier les produits, appliquez juste votre fond de teint habituel sur cette partie en relief. »

Les solutions Vichy