NOUVEAU En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'intérêts, pour réaliser des statistiques de navigation et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et pour refuser l’utilisation de cookies, nous vous renvoyons à la page relative à notre politique en matière de cookies.

Fermer

Ce site est en cours de maintenance.
Certaines fonctionnalités ne sont pas disponibles.
Toutes ces fonctions seront à nouveau disponibles prochainement.

Ce site est en cours de maintenance.

Certaines fonctionnalités ne sont pas disponibles.
Toutes ces fonctions seront à nouveau disponibles prochainement.

  • Nederlands
  • research
  • Points de vente

IDEAL SKIN BLOG

Anti-imperfections

J'ai un bouton :
ce qu'il faut faire et ne pas faire.

Avec

Philippe DeshayesPhilippe DeshayesDermatologue

Aïe, un bouton ! Vite, comment réagir ? Entre les conseils transmis de génération en génération, les astuces glanées depuis l'adolescence auprès de ses amis, les recherches tous azimuts dans les magazines ou sur internet, vous êtes perdus ? Quand un bouton apparaît, fiez-vous à un expert pour adopter les bons réflexes et éviter les mauvais gestes. Résumé très complet sur le sujet avec le Dr Deshayes, dermatologue.

Ce que vous pouvez faire / Ce que vous ne devez pas faire

En cas de bouton inopiné, mieux vaut supporter qu'aggraver même si cela n'a rien d'évident surtout s'il devient douloureux ou très visible. Pour Philippe Deshayes, les grands principes à connaître et à respecter sont :

  • Essayez de vous raisonner pour ne pas toucher à votre bouton et le mettre ainsi à l'abri des bactéries. Vous éviterez les risques d'inflammations, de surinfections et de cicatrices.
  • Utilisez des produits de soins adaptés aux imperfections, anti bactériens et non comédogènes pour nettoyer la peau.
  • Et pour prévenir d'autres épisodes, tentez de déterminer et d'identifier les facteurs déclenchants : modifications hormonales, rasage, alimentation, fatigue, stress, changement de saison, tabac, soleil, soins et cosmétiques inadaptés… Si certains demeurent impossibles à maitriser, d'autres peuvent être anticipés".

Votre "check-list" d'urgence

  • Dès son apparition, je ne touche pas à mon bouton
Inconsciemment, nos mains touchent un bouton 65 fois par jour en moyenne. Vous multipliez d'autant le risque de surcontamination.

  • Je me lave les mains le plus souvent possible
Parce que les germes sont partout autour de nous : ordinateur 215 germes/cm2, volant voiture 700 germes/cm2, mobile 25 000 germes/cm2.

  • Je bannis le savon et j'utilise des soins spécifiques aux imperfections
Le savon de Marseille ou autre savon agressif décape la peau et élimine son film hydrolipidique qui la protège de la déshydratation. L'altération de la fonction barrière favorise les agressions extérieures (radicaux libres, attaques bactériennes).

  • Je ne perce pas un bouton ou un point noir avec les doigts
Sinon c'est la porte ouverte aux bactéries et donc aux risques de surinfections et de cicatrices.

  • J'utilise un antiseptique si mon bouton est percé ou écorché
Appliquez-le à l'aide d'un coton-tige sans le toucher directement pour agir comme anti bactérien local.

  • Je n'applique pas d'alcool pur, citron, dentifrice ou autres recettes maison
Vous risquez de dessécher la peau, créer des rougeurs, des irritations pour finalement accentuer le problème.

  • J'évite les mousses à raser à base de savon
Boutons et rasage ne font pas bon ménage, le savon décape la peau et favorise la surproduction de sébum donc le risque de boutons.

  • J'utilise des produits adaptés
Soins ou maquillage, choisissez des produits hypoallergéniques et surtout non comédogènes.

  • Je n'oublie jamais de me démaquiller
Les résidus de maquillage obstruent les pores de la peau et augmentent les risques d'apparition ou d'inflammation du bouton.

Les solutions Vichy