NOUVEAU En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'intérêts, pour réaliser des statistiques de navigation et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et pour refuser l’utilisation de cookies, nous vous renvoyons à la page relative à notre politique en matière de cookies.

Fermer

Ce site est en cours de maintenance.
Certaines fonctionnalités ne sont pas disponibles.
Toutes ces fonctions seront à nouveau disponibles prochainement.

Ce site est en cours de maintenance.

Certaines fonctionnalités ne sont pas disponibles.
Toutes ces fonctions seront à nouveau disponibles prochainement.

  • Nederlands
  • research
  • Points de vente

IDEAL SKIN BLOG

Maquillage du teint

Succes story : les secrets de fabrication du maquillage correcteur

Avec

Micheline El AchkarMicheline El AchkarIngénieur Développement Produit L'Oréal Recherche

Quelles sont les différences de composition entre un fond de teint simple et un fond de teint correcteur plus couvrant ? En coulisse, Micheline El Achkar nous dévoile la face cachée du fond de teint Dermablend, véritable expert du teint zéro défaut.

Trouver le fond de teint « assez couvrant, mais pas trop » pour un maquillage sans défaut, c’est un peu comme rencontrer son âme sœur… Quand on l’a découvert, on a envie de tout savoir sur cet allié ! Micheline El Achkar, ingénieur en développement produit, nous raconte le parcours d’une valeur sûre dans l’univers du maquillage, le Fond de Teint Fluide Correcteur 16H de Dermablend. De son élaboration à son application en passant par ses phases de fabrication et de tests, la gamme Dermablend vous livre les secrets de sa réussite et de son plébiscite par les « make-up artist » professionnels, les dermatologues et toutes celles qui soignent leur beauté.

À qui s’adresse le fond de teint correcteur ?

Aujourd’hui, la formule très élaborée de cette catégorie de fond de teint s’accorde vraiment à tous les types de peau sauf peut-être en cas de sécheresse extrême. Une femme qui préfère un maquillage sophistiqué, un teint parfait, appréciera autant la couvrance et la finesse du fluide qu’une personne qui souhaite dissimuler des imperfections sévères à légères, des taches, ou une cicatrice… Le maquillage correcteur « dernière génération » multiplie les prouesses, une très haute couvrance dans une texture d’une incroyable finesse.

Quelle est la différence entre fond de teint classique et un fond de teint correcteur ?

La différence est liée au niveau de couvrance du fond de teint qui s’obtient selon trois paramètres indissociables.

  • Le taux de pigment est le plus évident. Il est beaucoup plus élevé dans un maquillage correcteur pour couvrir parfaitement les défauts de couleur ou de relief.
  • Le second paramètre est la rapidité d’application de la formule ou « playtime ». Plus le temps d’application est long, plus la couvrance du fond de teint est faible, car trop étalé. Mais ce « playtime » ne doit pas être trop court non plus, sinon le film ne pourra pas être bien posé. Nos laboratoires travaillent beaucoup sur  ce point. Ils mixent des huiles de différents niveaux de volatilité et testent diverses concentrations jusqu’à obtenir une formule fraiche, facile à appliquer avec un résultat parfaitement homogène.
  • Le dernier paramètre fait appel aux matières premières ajoutées à l’émulsion (eau et huiles). Dans notre langage professionnel, nous appelons cela les « charges ». Selon leur transparence, elles apportent un fond plus ou moins opacifiant.

Comment déterminez-vous les teintes de la gamme ?

Pour créer une teinte beige, il faut quatre couleurs différentes : du blanc, du rouge, du jaune et du noir. Ce sont les coloristes qui marient ces pigments, à travers un travail très minutieux et précis de tests de ratios. En revanche, le taux de pigment reste toujours le même, c’est à dire plus élevé que dans un fond de teint simple pour une parfaite couvrance. Ce sont les proportions entre ces quatre couleurs de base qui varient.

Collaborez-vous avec des dermatologues, des make-up artist ou des consommatrices en amont ?

Entre le début de projet initié par un cahier des charges précis et la mise sur le marché du fond de teint, il s’écoule entre 12 et 18 mois de travail. Des propositions du laboratoire au développement de la production à grande échelle, chaque nouvelle formule doit passer une série de tests pour vérifier la possibilité de la réappliquer plusieurs fois dans la journée ou sa compatibilité avec les traitements dermatologiques.
Les avis et recommandations des dermatologues, maquilleurs professionnels, blogueuses et bien sûr des consommatrices sont toujours précieux et permettent d’élaborer un maquillage correcteur extrêmement efficace qui réponde aux besoins de chacun.

La scientifique et la femme, que vous êtes, aurait-elle quelques astuces à partager sur le fond de teint correcteur ?

Pour vous aider à bien choisir votre teinte de fond de teint, utilisez les testeurs disponibles en pharmacie et parapharmacie et appliquez la formule directement sur le visage (ligne de la mâchoire) pour vérifier celle qui matche parfaitement avec votre carnation. Je vous conseille de bien attendre, entre deux et trois minutes, que la teinte se pose sur la peau pour avoir la meilleure évaluation.
Pensez aussi à changer de teinte en cours d’année. Généralement, la carnation est plus claire l’hiver et plus dorée l’été sous l’action du soleil, même si les fonds de teint correcteurs ont aussi l’avantage de mieux protéger la peau de ses rayons.

En savoir plus ? Cliquez ici pour plus d'information et d'articles sur les maquillage du teint.

Les solutions Vichy