NOUVEAU En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'intérêts, pour réaliser des statistiques de navigation et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et pour refuser l’utilisation de cookies, nous vous renvoyons à la page relative à notre politique en matière de cookies.

Fermer

  • Nederlands
  • research
  • Points de vente
  • newsletter
  • my skin

IDEAL SKIN BLOG

Solaire

Tout ce qu’il faut savoir
sur les UV

Avec

Michel Le MaitreDermatologue Conseiller scientifique pour Vichy

Benjamin BauquinCréateur de Cocktail Me

Campagnes médiatiques de plus en plus alarmantes, taux de cancers de la peau en hausse permanente, s’exposer aux rayons du soleil fait de plus en plus peur.

Le capital soleil, c’est quoi ?

Contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes, on ne dispose pas comme à la banque d’un capital soleil, c’est l’inverse ! Pendant toute notre vie, la peau accumule des mauvaises radiations, jusqu’au jour où n’arrivant plus à les absorber, leurs effets deviennent visibles tout d’abord sous forme de tâches brunes, rides prématurées, ridules… Et quand elles apparaissent, c’est le signe qu’en profondeur les dommages sont réels.

Sommes-nous tous égaux devant les rayons UV ?

Malheureusement non. Nous naissons avec des phototypes différents qui tolèrent plus ou moins bien les expositions. Ainsi, la présence de mélanine foncée en forte proportion chez les peaux noires, métisses et mates les protège davantage, mais ne les dispense pas de protection solaire.

Coup de soleil signifie forcément dégâts cutanés ?

Oui. Un coup de soleil est le résultat d’une overdose de soleil sur la peau. Sur le coup, elle chauffe, puis pèle, mais en profondeur le choc cutané est bien plus grave. La capacité naturelle des cellules à se réparer n’est plus suffisante. Des dégâts irréversibles s’installent.

Bronzer sans danger, c’est possible ?

Seulement à condition de suivre les règles de base, en évitant les heures les plus dangereuses et en suivant les conseils des experts de l’INPES. Il faut également se protéger avec un indice élevé, au minimum SPF 40 : contrairement aux idées reçues, il n’empêche pas la montée de la mélanine, à l’origine du bronzage, vers la surface de l’épiderme. Autre atout de ces SPF élevés : ils laissent monter le hâle petit à petit (sans coup de soleil), permettant à ce dernier de s’imprimer dans la peau pour plus longtemps, et donc de ne pas s’envoler dés les premiers jours de la rentrée. La meilleure façon de choisir son soin solaire ? Réalisez votre diagnostic.

Une séance d’UV me fera-t-elle bronzer plus vite ?

Certainement pas ! C’est tout l’inverse. Une cabine UV diffuse sur la peau une très forte dose d’UVA, et cela en très peu de temps, ce qui oxyde la mélanine et donne une impression de bronzage après 15 minutes sous les lampes mais qui ne dure pas et ne protège pas la peau. Depuis juillet 2009, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC)  a d’ailleurs classé cancérigènes pour l'homme les UV délivrés par les lampes de bronzage. A bon entendeur…

Certains aliments peuvent-ils favoriser le bronzage ?

Absolument, il existe des compléments nutritionnels qui permettent de préparer sa peau avant et pendant l’exposition. De plus, selon Benjamin Bauquin, « il suffit de consommer quotidiennement, deux semaines avant l’exposition, des caroténoïdes antioxydants, connus pour favoriser la production de mélanine et donc le bronzage ». Présents dans tous les fruits et légumes colorés comme : les carottes, les mangues, les abricots, les poivrons rouges, les fraises, les cerises, les courges, les tomates, le cresson...  A noter : « plus le fruit est coloré, plus il est mûr et plus il est riche en caroténoïdes ! Dernière astuce pro, pour une absorption optimale du bêta-carotène ajoutez-y un peu de matière grasse, comme une ou deux noix ou quelques gouttes d'huile d'olive » conclut-il.

Le cocktail simple et rapide pour préparer son bronzage selon Cocktail Me

Pour un verre de 25cl environ passez à la centrifugeuse : 3 carottes (jeunes), ½ mangue (bien mûre), 5 fraises. Et décorez d’une feuille de menthe. Dans l’idéal il est recommandé de boire ce smoothy tous les matins. Toutefois, si sur le marché vous ne trouvez pas de mangue, n’hésitez pas à la remplacer par un autre fruit ou légume coloré de votre choix, comme la tomate.

Les solutions Vichy