NOUVEAU En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'intérêts, pour réaliser des statistiques de navigation et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et pour refuser l’utilisation de cookies, nous vous renvoyons à la page relative à notre politique en matière de cookies.

Fermer

  • Nederlands
  • research
  • Points de vente
  • newsletter
  • my skin

IDEAL SKIN BLOG

Solaire

Vacances au soleil :
vos enfants sous bonne protection !

Avec

Pascale MoraPascale MoraDirectrice de la Communication Scientifique, Vichy

Bientôt le départ ? Et encore mille choses à préparer pour profiter pleinement de ces vacances en famille tant attendues… Pour éviter les affrontements à peine posé(e) sur votre serviette de bain, exposez-vous dès maintenant à notre best of pratique pour préserver la peau et la santé de vos enfants. 

Je garde en tête…

Si aujourd’hui nous sommes beaucoup mieux renseignés sur les risques du soleil, une petite révision chaque année est toujours la bienvenue :

- À la naissance, nous disposons d’un « capital soleil » dans lequel nous puisons tout au long de notre vie. Plus la peau est exposée, plus elle est fragilisée.

La peau de l’enfant est plus sensible aux UV car son système pigmentaire est immature jusqu’à la puberté.

- Les UVA ou UV longs (95 % des UV reçus) et les UVB ou UV moyens (5 % des UV reçus) n’ont pas les mêmes effets biologiques. Si l’organisme arrive à faire obstacle à une grande partie des rayons UVB, il a beaucoup plus de mal à se protéger des UVA.

- L’exposition au rayonnement UV est cumulative et les expositions subies pendant la journée s’ajoutent.

- Même bronzée, la peau doit être protégée ! Les risques de coups de soleil diminuent, mais les risques causés par les UVA longs perdurent.

- Les enfants dont la peau est foncée à noire ne sont pas plus à l’abri des méfaits des UV qui pénètrent profondément dans la peau. Un indice de protection solaire élevé doit être privilégié.

J’imprime ma check-list

Les vacances ne sont jamais assez longues. Aussi pour ne pas perdre ce temps précieux une fois arrivé, autant s’organiser dans la mesure du possible avant de commencer les bagages… Pensez à prendre :

- Un chapeau à bords larges ou une casquette à grande visière, clairs de préférence.

- Des lunettes de soleil (dès 6 mois) enveloppantes et adaptées à la morphologie de l’enfant. Optez pour des verres incassables à indice de protection 3 ou 4, catégorie CE.

- Des vêtements amples, perméables à la transpiration (tee-shirts en coton, de couleurs claires pour limiter la chaleur et inciter l’enfant à la garder le plus longtemps possible), des top et maillots de bain anti UV efficaces même mouillés.

- Un parasol ou une tente de plage dont la toile filtre les UVA et UVB.

- Des jeux calmes, des magazines pour les occuper à l’ombre, un lecteur MP3 sur lequel vous aurez téléchargé musiques et contes…

- Un sac isotherme pour transporter de l’eau fraiche et un brumisateur d’eau thermale.

- Et l’indispensable protection solaire. Oubliez les vieux tubes restés dans les placards. Choisissez un produit spécifique à la peau sensible des enfants, hypoallergénique, pratique à appliquer et réappliquer (type spray)…

Enfin le soleil !

Ça y est, vous y êtes ! Le soleil brille et vous êtes bien résolu(e) à ne profiter que de ses bénéfices. Encore quelques conseils pour garder votre sérénité :

- Établissez un planning des activités pour les vacances en privilégiant des activités au calme et à l‘ombre entre 12 h et 16 h : lecture, coloriage, jeux de cartes, sieste…

- Impliquez les enfants en leur proposant d’apprendre en s’amusant sur www.enviport.com ou d’autres sites adaptés à leur âge.

- Montrez l’exemple en vous protégeant vous-même et en expliquant aux enfants avec des mots très simples les risques liés au soleil et la meilleure façon d’appliquer la crème.  

- Attention aux médicaments, parfums, déodorants qui pourraient sensibiliser la peau.

- Pour définir le risque solaire et évaluer l’index UV, plantez un bâton dans le sol. Si la taille de l’ombre projetée est plus courte que le bâton, prudence !

- Pensez à hydrater votre enfant en lui faisant boire de l’eau fraiche régulièrement et en brumisant de l’eau thermale.

- Dans l’eau, attention à la réverbération qui peut augmenter l’exposition au rayonnement. En altitude, l’atmosphère plus fine filtre moins bien le rayonnement solaire.