NOUVEAU En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'intérêts, pour réaliser des statistiques de navigation et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et pour refuser l’utilisation de cookies, nous vous renvoyons à la page relative à notre politique en matière de cookies.

Fermer

  • Nederlands
  • research
  • Points de vente
  • newsletter
  • my skin

Slow Âge: testé dans des situations de tous les jours

Sabine Laquieze, dermatologue auprès du centre indépendant de recherche biomédicale qui a effectué les tests cosmétiques pour le produit Slow Âge de Vichy, raconte comment l’étude clinique a été réalisée et quels sont les résultats.

Slow Âge a subi des tests sans précédent. Pouvez-vous nous en raconter un peu plus ?

Pour la première fois, Vichy a examiné l’efficacité du nouveau produit Slow Âge en demandant à un groupe de femmes de comparer le produit avec leur soin de visage quotidien.

Quelle était la raison derrière cette étude clinique ? D’où vient l’idée ?

L’idée était de démontrer l’efficacité  du produit dans des situations de la vie de tous les jours avec de vraies femmes au lieu de tester uniquement au laboratoire.

Quel était le but de ce test?

Combien de femmes ont participé à ce test et quelles étaient les conditions?

120 femmes, divisées en deux groupes, ont participé au test. Un groupe a utilisé Slow Age et l’autre groupe a continué à appliquer son soin visage habituel. J’ai interviewé toutes les femmes pour vérifier si elles correspondaient aux critères cliniques. Ceci s’est effectué à l’aide d’un questionnaire avec des questions concernant les facteurs environnants et émotionnels. Les femmes sélectionnées ont toutes reçu un bracelet avec un senseur UV et sont passées tous les quinze jours pour une mesure d’UVA. L’étude a duré deux mois et les évaluations cliniques ont été établies au début et ensuite à la fin de chaque mois.

Pourquoi était-il tellement important de mesurer l’impact des rayonnements UV?

Toutes les études indiquent que les rayonnements UV ont un impact énorme sur le vieillissement cutané. Les rayonnements UV sont responsables de pas moins de 80% du vieillissement cutané. Un facteur principal identique était nécessaire pour pouvoir comparer les deux groupes. Normalement, ceci est testé dans un laboratoire contrôlé, donc un bracelet qui mesure l’exposition aux UVA était le seul moyen d’être aussi précis que dans la vraie vie.

Pouvez-vous partager une partie des résultats de l’étude avec nous?

Nous avons constaté une diminution plus forte de taches foncées, rides sur les joues, perte de volume et pores visibles dans le groupe Slow Âge par rapport au groupe qui a utilisé leurs produits de soin de visage habituels. La majorité du groupe ayant utilisé Slow Âge, a trouvé que leur peau semblait plus douce (97%), plus lisse (92%) et plus éclatante (81%) immédiatement après avoir utilisé le nouveau produit. De plus, 89% ont rapporté que leur peau s’était adoucie, 87% que leur peau était devenue plus saine et 71% que la peau était plus ferme après avoir utilisé le produit pendant 8 semaines.

La Rédaction

NOS PRODUITS

LES PLUS LUS

go to top