NOUVEAU En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'intérêts, pour réaliser des statistiques de navigation et pour faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus et pour refuser l’utilisation de cookies, nous vous renvoyons à la page relative à notre politique en matière de cookies.

Fermer

  • Nederlands
  • research
  • Points de vente
  • newsletter
  • my skin

Un bouton ! Voici ce qu’il ne faut (pas) faire

« Au secours, un bouton ! Vite, que puis-je faire? » Entre les conseils transmis de génération en génération, les astuces glanées entre amis depuis l’adolescence et toutes les recherches extensives dans des magazines et sur internet, vous êtes perdue ? Quand un bouton apparaît, fiez-vous à un expert pour adopter les bons réflexes et surtout éviter les mauvais gestes. Résumé très complet sur le sujet avec le Dr Deshayes, dermatologue.

D’où vient ce bouton?

Hier, on ne voyait rien, et aujourd’hui il y a un bouton, pourquoi ? Philippe Deshayes explique : “la glande sébacée sécrète du sébum, ce qui est parfois difficile à éliminer. Alors, l’ouverture pourrait être obstruée. Vu que le sébum ne peut pas être éliminé, le bouton apparaît. » Un bouton change d’un simple point noir en un grand bouton douloureux et rouge parce qu’il a été infecté par des bactéries. Pourquoi ? C’est simple : les bactéries qui apparaissent dans notre environnement et dans la flore bactérienne usuelle de notre peau, se nourrissent du sébum. Elles se multiplient rapidement dans la glande sébacée et causent une inflammation.

A faire et à éviter en cas de bouton

Il vaut mieux tolérer un bouton au lieu de l’aggraver en le touchant, surtout quand il devient douloureux ou très visible. Selon Philippe Deshayes, les principes de base suivants devraient être connues et respectées :

  • Essayez de ne jamais toucher un bouton, afin d’éviter bactéries. Ainsi, vous le mettez à l’abri d’inflammations, de surinfections et de cicatrices.
  • Utilisez des produits de soins spécifiques pour les peaux à imperfections, anti bactériens et non comédogènes pour nettoyer la peau. Une bonne crème contre les boutons comme Vichy Normaderm Hyaluspot peut aider en cas d’apparition de bouton.
  • Pour prévenir d’autres épisodes, tentez de déterminer les facteurs déclenchants : modifications hormonales, rasage, alimentation, fatigue, stress, changements de saison, tabac, soleil, soins et cosmétiques inadaptés… Si certains demeurent impossibles à maîtriser, d’autres peuvent être anticipés.

Checklist en cas de bouton

  • À l’apparition d’un bouton, je n’y touche pas
    Inconsciemment, nos mains touchent un bouton en moyenne 65 fois par jour. Comme ça, le risque de contamination bactérienne se multiplie.
  • Je me lave les mains le plus souvent possible
    Car les germes sont partout autour de nous : sur un ordinateur 215 germes/cm2, sur un volant de voiture 700 germes/cm2, sur un téléphone portable 25 000 germes/cm2.
  • Je n’utilise plus de savon pour le visage mais des produits de soins adaptés aux impuretés
    Un morceau de savon ou d’autres produits agressifs au savon grattent la peau et enlèvent la couche hydrolipidique qui protège la peau contre la déshydratation. A cause de la fonction de barrière affectée, les influences nocives extérieures gagnent du terrain (radicaux libres, attaques bactériennes, etc.).
  • Je ne perce ni bouton ni point noir avec les doigts.
    Sinon, c’est la porte ouverte aux bactéries et donc aux risques de surinfections et de cicatrices.
  • Si mon bouton est percé ou écorché, j’utilise un antiseptique.
    Je l’applique à l’aide d’un coton-tige sans le toucher directement pour agir comme antibactérien local.
  • Je n’applique pas d’alcool pur, de citron, de dentifrice ou d’autres recettes maison.
    La peau risque de déshydrater, des rougeurs ou des irritations apparaissent pour finalement accentuer le problème.
  • Je n’utilise pas de mousse de rasage à base de savon
  • Les boutons et le rasage ne vont pas très bien ensemble, le savon gratte la peau et stimule une surproduction de sébum, et ainsi le risque de boutons.
  • J’utilise des produits adapté
    Choisissez des produits de soins ou du maquillage hypo-allergènes et surtout non comédogènes.
  • Je me démaquille toujours
    Les résidus de maquillage obstruent les pores de la peau et augmentent le risque d’apparition ou d’inflammation du bouton.

Ne laissez pas gâcher votre vie par un bouton!

“Si un bouton apparaît, je me sens impuissante”, analyse la personal coach Odile Mohen. ‘Instinctivement, on veut directement maîtriser cette imperfection de la peau, n’importe les conséquences. » Percer le bouton semble donc une bonne solution. Comment prévenir qu’on va réellement le faire ? En suivant les cinq conseils d’Odile : · Evitez les miroirs! Les miroirs grossissants déforment la réalité et si vous êtes seule dans la salle des bains, la tentation devient trop grande ! · Dédramatisez! Avant un rendez-vous ou une réunion importante, dites-vous quelques fois: “Ok, j’ai un bouton, mais c’est temporaire, il partira!”. · Faites une liste de ce qui vous embellit (ou demandez à un proche), pour que le petit bouton temporaire disparaisse dans le vide: votre beau sourire, votre regard intense, etc. · Occupez les mains et la tête! C’est rassurant de faire en sorte qu’on se sente bien dans la peau ! Nettoyez et protégez votre peau, et camouflez cet intrus avec un maquillage adapté. · Relativisez! Soyez indulgente avec vous-même et les autres quand vous observez leurs petites imperfections. Tout le monde a des problèmes de peau de temps à autre, mais nous, on sait comment les gérer !

Un bouton ! Voici ce qu’il ne faut (pas) faire

Vous avez détecté un bouton ? Pas de panique, Vichy propose une solution. Voici comment faire.

La Rédaction

NOS PRODUITS

LES PLUS LUS

go to top